ex-fumeurs.com

Liquide cigarette electronique THC, est-ce légal ?

Liquide cigarette electronique THC, est-ce légal ?

La légalité sur la cigarette électronique au THC

Ce débat n’en finit plus de continuer. La cigarette électronique mise sur le marché depuis un certain temps suscite les interrogations. Selon la teneur en nicotine ou en cannabis, tout est sujet à des interprétations. Et parfois, ce ne sont pas les bonnes informations qui sont transmises.

Nous allons vous parler de la cigarette électronique au THC, également connu sous le nom de l’e-joint. Ce dernier existe sous deux formes de cannabis, à savoir le CBD et le THC. Dans les deux cas, la notion de légalité est difficile à percevoir.

Le THC est un composant qui est soumis à une restriction précise et spécifique. De manière générale, la cigarette électronique ne peut pas être vendue n’importe comment. La cigarette électronique simple telle que vous la connaissez est légale. Le Ministère de la Santé a validé sa disponibilité sur le marché. Cependant, le flou juridique entoure les cigarettes électroniques qui sont commercialisées avec du cannabis. Les deux autres noms utilisés sont le CBD et le cannabis légal. Ce n’est pas toujours évident de s’y retrouver parce que la Ministre de la Santé a divulgué plusieurs informations à ce sujet, si bien qu’elles sont elles-mêmes… confuses. Pour le particulier qui souhaite s’y retrouver, ce n’est pas facile. Toutes les informations que nous communiquons sont les dernières en date.

La personne qui se retrouve en possession du cannabis, la drogue douce, peut être soumise à 1 an de prison avec une amende qui s’élève à 3.750€.

La démarche du gouvernement a été bizarre pour ainsi dire. Au début, le e-joint qui contenait une molécule de cannabis était interdit sur le marché. Le composant en question était le CBD. Sans réellement comprendre pourquoi, 24H plus tard, les membres du gouvernement et du Ministère de la Santé sont revenus sur leurs propos et ont autorisé une commercialisation de ces variétés de cannabis… à condition de s’assurer que toutes les propriétés stupéfiantes soient supprimées. C’est de cette manière que le CBD a été « légalisé ».

Toutefois, pour assurer sa commercialisation, les vendeurs doivent absolument vérifier à bien respecter toutes les normes autorisées. C’est ainsi que l’Agence Nationale de Sécurité du Médicament a été contactée pour mettre en place différents contrôles. La répression des fraudes a été appelée pour les épauler.

Les e-liquides destinés au vapotage sont concernés. Il ne faut pas que le liquide cigarette electronique thc contienne une dose supérieure à 0,2% de THC. Ce dernier est une substance psycho active qui peut avoir des conséquences sur la santé des fumeurs.

Quels sont les risques pour la santé ?

Lorsqu’on évoque le cannabis, on possède des images horribles qui vont provoquer de graves dangers sur la santé. Le cannabis est une plante qui peut avoir des agents psycho actifs. À l’heure actuelle, les retours sur le e-liquide thc hollande sont assez faibles pour se prononcer véritablement et apporter des résultats concrets. Il n’y a pas assez de recul.

Par ailleurs, la vapoteuse weed n’aurait aujourd’hui, aucun effet sur le sommeil ou le stress. Toutefois, toutes les personnes ne réagissent pas de la même manière, ce qui explique notre réticence à ce sujet.

En fonction du profil du fumeur et s’il est consommateur ou pas, les conséquences ne seront pas les mêmes. Par exemple, la personne vapoteuse weed qui consomme du cannabis peut avoir des phases d’euphorie pour ressentir une meilleure joie de vivre. On relate souvent que l’individu qui se met à vapoter thc peut avoir un corps plus relâché avec une phase de relaxation.

Il existe des conséquences négatives également comme la perte de contrôle ou le fait de se sentir faible. Une fille vapoteuse cannabis peut avoir des déficits cognitifs et attentionnels.

On tient vraiment à préciser qu’en fonction de la dose présente dans le e-liquide, les conséquences ne sont pas les mêmes. Il ne faut pas s’enflammer. Oui, le cannabis pur peut avoir des conséquences importantes liées à la présence des agents psycho actifs, toutefois ce n’est pas forcément le cas pour la personne qui consomme de la cigarette électronique, car le dosage ne doit pas excéder 0,2 du e-liquide.

/